J’annonce tout de suite, je ne tenais pas spécialement à aller voir ce film. Plus je voyais la bande-annonce toute naze, les affiches clichées et que je repensais aux derniers films que nous ont proposé 20th Fox/Blue Sky Studios, moins ça m’attirait. Et pourtant, ayant appris la nomination du film aux Golden Globes, notamment dans la catégorie Meilleur Film d’Animation et que j’ai eu quelques retours comme quoi il était bien, je me suis laissé tenté …

Si vraiment on n’a vu aucune promo du film, de quoi ça parle ?

Dans La Casa del Toro, en Espagne, des taureaux s’entraînent afin d’être sélectionnés pour participer à des corridas. Parmi les plus jeunes, le petit Ferdinand est loin de faire comme ses camarades. À la place de la baston, de la violence et de l’entraînement intensif, il préfère largement le pacifisme, sentir les fleurs et aider son prochain. Ne trouvant pas sa place, il finit par s’enfuir très loin. Il est alors recueilli dans une ferme, tenu par Juan et sa fille Nina, avec qui il va très bien s’entendre et se lier d’amitié. Tous deux vont grandir, danser et s’occuper des fleurs ensemble, jusqu’au jour où le physique de taureau massif va rattraper Ferdinand …

Pour ce dernier film d’animation sorti en 2017, malgré tous les préjugés que j’avais dessus, j’ai passé un agréable moment.

Affiche du film d'animation Ferdinand

 

Voici 3 raisons d’aller apprécier Ferdinand :

I – Un thème et une ambiance peu vus :

Il est rare de regarder un film traitant de sujet grave actuel. Ici, on aborde évidemment la corrida, son rôle dans la culture, la façon dont elle est perçue par le peuple espagnol mais aussi du point de vue des animaux. Aussi, le sort des bovins de façon générale, que ce soit dans les rues des villes ou même l’abattoire. Ensuite, le côté latino est en vogue (déjà présent dans Coco de Pixar que je vous présentais il y a quelques semaines), avec les accents espagnols, les musiques locales et mêmes les paysages, l’apparence des gens. On voyage !

Image du film d'animation Ferdinand de Blue Sky Studios

II -Des personnages plutôt attachants :

Pas mal de personnages sont présents dans le film, certains sont même agaçants, mais avec tout de même des liens entre eux bien définis. On en voit certains moins que d’autres à l’écran, cela n’empêche pas de croire en leurs relations, car elles sont exprimées efficacement (je pense notamment au père de Ferdinand, sa fraternité avec Nina et les animaux de la ferme, mais aussi les autres taureaux par exemple) À partir du second tiers du film, le niveau de sérieux baisse légèrement, avec plus de situations comiques, mais cela n’empêche pas au film de garder précieusement des moments d’émotion réelles, sans fioriture ou de cassage de code.

Image du film d'animation Ferdinand de Blue Sky Studios

III – Techniquement un plaisir pour les yeux :

Le rendu n’est pas mauvais, sans pour autant sortir du lot. La force du film réside plutôt sur quelques éléments propre à lui, comme par exemple les fleurs. Le scénario met la végétation au coeur de l’histoire et ils avaient le budget pour. La couleur et la variété des plantes, notamment lors de la scène de la Fête des Fleurs, sont très belles, cela accentue le côté naïf du métrage. Aussi, niveau animation, souvent à travers des gags pas forcément utiles à la narration, ils se sont fait plaisir. Avec des danses, des mouvements et des expressions très cartoon (vous rencontrerez un trop de chevaux allemands, disons… hilarants !) Le pelage des taureaux est très réaliste aussi, de même que leur poids, la sensation de masse est très bien géré. Vous craquerez sans doute aussi sur le design des version enfants des personnages à quatre pattes !

Image du film d'animation Ferdinand de Blue Sky Studios

► Conclusion

En résumé, il faut parfois ne pas s’arrêter au marketing d’un film, mais d’aller jusqu’au bout et de rester curieux, pour être agréablement surpris de ce qu’on nous propose finalement.

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *