À l’occasion de la sortie récente de la dernière trilogie de La Planète des Singes en Blu-Ray, DVD et VOD ; c’est le moment de faire le point sur le préquel de cette saga. Sortie entre 2011 et 2017, pour moi, il s’agit tout simplement de la meilleure trilogie SF de ces 10 dernières années.

Que vous connaissiez ou non la série de films originaux, ce préquel parle de quoi ?

Dans un futur proche, des expériences ont permis de mettre au monde une solution efficace contre la maladie d’Alzheimer. Testé d’abord sur des singes, le traitement semble faire développer leurs capacités cognitives de façon stupéfiante. Malheureusement, les solutions trouvées pour les humains semblent se retourner comme eux : le médicament se transforme en virus et contamine une bonne partie de la planète, entraînant une chute démographiquement important, laissant alors régner peu à peu les singes devenus intelligents et dirigés par César, un des cobayes. Le combat entre primates et humains sera alors redoutable…

Pour un préquel d’une saga qui a fait ses preuves, c’était risqué et pourtant…

Affiche de la trilogie La Planète des Singes (2011-2017)

Voici 3 raisons de découvrir La Planète des Singes : Les Origines, L’Affrontement et Suprématie :

I – Les effets spéciaux toujours à la pointe de leur temps :

Les singes sont entièrement numériques et on n’y voit que du feu. Andy Serkis, l’acteur spécialisé dans la capture de mouvement, campe un César bluffant. La texture, l’animation et le rendu des primates sont tout bonnement époustouflants et cela évolue entre chaque films. Leur intégration dans les images réelles, la façon dont ils bougent, comment ils interagissent avec le décor et les autres personnages, sont calés proprement pour qu’on y croit à fond.

Image BTS de la trilogie La Planète des Singes (2011-2017)

II – Les thèmes abordés :

Ce qui fait la force de cette trilogie, ce qui la rend « à part » vis à vis des blockbusters actuels, c’est qu’elle traite de sujets profondément intéressants. Chaque épisode à son point de vue sur tel ou tel aspect de l’humanité et cela passe par tout : l’expérimentation animale, la maladie, la mort, la guerre, la rédemption, les armes, la famille, la liberté… Beaucoup de thèmes très bien amenés et répartis en 3 films. Ajouter aussi bien un traitement dramatique dans cette univers SF, c’est simplement un régal scénaristique.

Image de la trilogie La Planète des Singes (2011-2017)

III – Les liens avec les premiers films  :

Ce préquel est destiné à tous les publics, du moins pas en terme d’âge bien sûr, mais plutôt vis-à-vis de son passé. Si vous avez vu les anciens films, vous ne serez pas dépaysés par certains personnages, vous aurez le plaisir de repérer des détails qui ont été réutilisés par “la suite”. Je pense que pour la plupart des références, ils ont réussi à boucler avec le contenu original. Si vous n’avez pas vu les premiers films, vous ne serez pas perdu, car les références sont assez discrètes et n’empêchent en rien la compréhension de ces différents arcs narratifs et même, en tout cas je l’espère, vous donneront envie de regarder les anciens volets de la saga.

Image de la trilogie La Planète des Singes (2011-2017)

En résumé, il ne faut clairement pas mettre bêtement les aventures des primates dans la catégorie blockbuster. Ces films valent bien plus que ça, il faut s’attarder sur cette saga qui en plus d’être visuellement une claque, vous amène à réfléchir sur ce qui fait de nous des êtres humains.
Si je vous ai donné envie d’acheter le coffret de la trilogie de La Planète des Singes, ça se passe ici : La Planète des Singes : La Trilogie

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *