Le Marvel Cinematic Universe (MCU) n’a jamais été aussi proche de son film le plus attendu (celui pour lequel cet univers étendu a été créé en fait), Avengers : Infinity War (qui sera en deux parties). En 10 ans, on a eu du bon comme du mauvais, pourtant cela n’empêche pas l’écurie Marvel / Disney d’être leader dans le domaine. Black Panther, l’ultime épisode avant la plus grosse baston de tous les temps, nous permet de faire une pause, et une belle qui plus est.

Je ne connaissais pas vraiment ce super-héros et comme son origin story a déjà été plus ou moins traitée dans Captain America : Civil War, de quoi parle son film dédié ?

T’Challa devient officiellement le Black Panther et Roi du Wankanda, un pays fictif et secret au coeur de l’Afrique. Il règne ainsi parmi les autres tribus et gère l’exploitation du métal extra-terrestre appelé Vibranium. Celui-ci est convoité par Ulysses Klaue, qui s’engage dans une revente illégale en Corée du Sud. La Panthère et ses alliés partent intercepter la transaction, mais la présence de l’agent Ross de la CIA, va changer les plans…

Choqué et déçu par le dernier Thor, il fallait remonter la barre assez haut pour m’y remettre. Et ils ne se sont pas raté.

Affiche du film Black Panther

Voici 3 raisons d’aller découvrir Black Panther :

I – Une direction artistique qui fait voyager :

C’est très beau ! La force du film réside dans le mélange entre le folklore africain et la technologie futuriste, donnant ainsi des designs, des mécanismes, des décors et des costumes inventifs. Rien que de partir aux confins des montagnes de l’Afrique, avec les chants et danses traditionnels, je n’avais pas l’impression de regarder un Marvel. D’autant que c’est sur un fond de musique que je remarque, pour une fois. La Bande Originale est assurée en partie par Kendrick Lamar, qui envoie des sons complétant parfaitement le monde présenté. Cheeky vous en dis d’ailleurs d’avantage dans son article concernant le clip du King Kunta avec la belle SZA : All The Stars.

Image du film Black Panther

II – Les Expandables afro-américain :

Vous retrouverez pas mal de personnages au caractère fort, aussi bien hommes et femmes. Vous reconnaîtrez sans doute des acteurs et les actrices. Bien sûr Chadwick Boseman (vu aussi dans Message From The King), Daniel Kaluuya (Get Out), ou encore Forest Whitaker (Rogue One), Letitia Wright (Black Mirror) et Michael B. Jordan (Chronicle). Ça fait du bien un film avec autant de personnes de couleurs avec des personnalités bien distinctes. Les acteurs blancs aussi tiennent la route, comme Martin Freeman (Le Hobbit) qui ne fait pas que lier bêtement le film à l’univers cinématographique MCU, mais surtout Andy Serkis (La Planète des Singes), qu’on peut apprécier en tant qu’acteur sans capture de mouvement cette fois, qui joue très bien le mercenaire fou.

Image du film Black Panther

III – Un super-héros Marvel réinventé :

Audio-visuellement parlant, c’est beau, mais l’histoire n’est pas non plus délaissée. C’est assez lent au début, on prend le temps de bien présenter, puis petit à petit, le scénario se complexifie pour nous emmener dans des directions qu’on ne peut pas forcément prévoir. Le schéma narratif n’est pas aussi classique qu’on pourrait le penser. Personnellement, je me suis laissé agréablement surprendre à plusieurs reprises. Big up pour avoir su bien amené Erik Killmonger, qui est bien travaillé. Le héros en lui-même est plus un héros qu’un vrai super-héros scolaire. La personnalité du personnage influe clairement ses choix, ses doutes, ses erreurs et sa réussite ne se fait pas aussi facilement. Son background est bien étoffé, ça respire la créativité.

Image du film Black Panther

► Conclusion

En résumé, on retrouve une audace visuelle et auditive comme a pu l’avoir dans Doctor Strange, mais contrairement à ce dernier, l’histoire ici a beaucoup plus de personnalité, d’enjeux et de rebondissements. Black Panther est une oeuvre presque à part du MCU, pouvant se savourer en tant que film d’Action-Aventure réussi.

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *