Le studio Aardman Animations est spécialisé dans l’animation en Stop-Motion (appelée aussi Animation en Volumes), qui consiste à photographier des marionnettes (ici en pâte à modeler), que les animateurs déplacent très légèrement à chaque prises de vues. Le montage donne ainsi l’illusion de vie des personnages, comme le dessin animé.

Le studio sort en effet très peu de films suite aux contraintes de leur technique, leur dernier, Shaun Le Mouton le Film, remonte à 2015. Personnellement, je pense qu’il faut parfois privilégier la qualité à la quantité et cela semble être leur cas.

Et ce Cro Man alors, de quoi il parle ?

À la préhistoire, une tribu de chasseurs de lapin coulent des jours heureux, jusqu’à ce qu’une société plus avancée technologiquement, ayant notamment découvert le bronze, les envahissent, les obligeant à déguerpir. Sauf que Doug, l’un des hommes des cavernes, se retrouve malgré lui chez l’ennemi et va alors découvrir qu’il peut sauver les siens sur une compétition à laquelle il n’a jamais été confronté…

Je déclare ouverte la session film d’animation 2018 avec ce brillant long-métrage, aussi stupide que touchant.

Voici 3 raisons d’aller vous détendre devant Cro Man :

Image du film d'animation Cro Man d'Aardman Animation

I – Hilarant sans perdre le fil  :

La barre de rire qui vous attends … vous n’êtes pas prêts. C’est débile, absurde et très british. L’humour est très bien dosé, en quantité comme en subtilité : tout le monde s’y retrouve, aussi bien les petits que les grands. De plus, certains gags ne sont pas placés au hasard et servent de nouveau à un autre moment de l’histoire. Il faut aimer le non-sens et les anachronismes, c’est sûr.

Image du film d'animation Cro Man d'Aardman Animation

II – Un casting original de premier choix :

L’ayant vu en version originale sous titrée français, j’ai pu apprécier les comédiens anglais, tels que Eddie Redmayne (Les Animaux Fantastiques), que j’aime beaucoup ces dernières années, mais aussi Maisie Williams (Game Of Thrones), Tom Hiddleton (Thor) et même Richard Ayoade (The It Crowd) ou encore Nick Park lui-même (le réalisateur) La version anglaise du film rajoute pleinement de l’intérêt, dans le sens où vous trouverez plusieurs accents différents : anglais évidemment, mais aussi français, suédois et italien. L’histoire se veut avant tout un hommage à l’Europe, sur les fausses origines d’une certaine discipline…

Image du film d'animation Cro Man d'Aardman Animation

III – Des personnages animés avec passion :

Ce que j’adore dans le Stop-Motion, c’est l’aspect saccadé, avec les petites sautes, les mouvements liés aux animateurs qui manipulent les marionnettes (les traces de doigts par exemple). Je ne vois pas l’intérêt de faire de l’animation image par image, si c’est pour obtenir un rendu super fluide, comme l’avait fait par exemple le remake de Frankenweenie de Tim Burton : si c’est trop propre, autant le faire en CG ! Ici les personnages sont nombreux mais néanmoins attachants, chacun occupant une place proportionnelle à son rôle dans l’histoire, les temps à l’écran sont bien gérés. Les costumes, les créatures et les décors sont alliés à de la post-production discrète, qui donnent un rendu très agréable, aussi bien pour les yeux que pour l’ambiance.

Image du film d'animation Cro Man d'Aardman Animation

►Conclusion

En résumé, pour faire le plein de bonne humeur pour bien commencer l’année, foncez dans cette bataille insolite entre les hommes des cavernes et l’Âge de Bronze.

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *