Nous y voilà. Marvel Studio fête ses 10 ans. 10 ans pour nous amener à ce jour. Le jour du plus grand rassemblement de super-héros au cinéma.

Plus d’une soixantaine de personnages Marvel, mais de quoi ça parle ?

Thanos, un Titan qui veut faire le ménage dans l’Univers, est prêt à tout pour obtenir les six Pierres de l’Infinie. Il s’agit de reliques datant du Big Bang, avec chacune un pouvoir différent. Il peut les utiliser avec son Gant de l’Infini pour devenir surpuissant. Les Avengers s’associent avec les Gardiens de la Galaxie, le Doctor Strange, Black Panther et bien d’autres pour l’en empêcher.

Beaucoup attendaient ce cross-over, car il marque l’aboutissement de 18 films. Il ne fallait pas se rater. Et les frères Russo ne l’ont pas fait.

Voici donc les 6 Pierres qui permettent à Marvel de confirmer sa domination dans le game du 7ème art avec Avengers : Infinity War

Image du film Avengers : Infinity War

I – De nombreux personnages :

Un film-choral avec quasiment tous les héros et personnages secondaires que l’on a rencontré auparavant, c’est compliqué à mettre en place. Pourtant, grâce à tous les opus installés avant, cela permet de ne pas à avoir à construire ici les protagonistes. C’est hélas surtout destiné aux spectateurs avertis. On ne montre que le meilleur (ou le pire) de chacun, donc vaut mieux les connaître. J’ai trouvé que chaque arrivée était soignée, tout le monde est bien amené, c’est fluide et pertinent. Tout le monde collabore.


Image du film Avengers : Infinity War

II – Un méchant titanesque :

Ça fait depuis Avengers que l’on nous tease Thanos et franchement, il est à la hauteur. Ce n’est pas le simple méchant qui veut tout casser. Il a ses convictions, ses intentions suivent une logique construite et il a des failles intéressantes. Mêmes ses sbires sont classes. Ils ont beaucoup moins de background, mais au moins ils ont une présence.

Image du film Avengers : Infinity War

III – Des VFX à la pointe :

Même si l’on peut crier au scandal de quelques plans étonnamment moches pour une telle production, tout le reste est somptueux, spectaculaire. Les personnages en full CG sont d’un réalisme fort (la lumière réagit très bien) et de plus, l’animation ne gâche pas pas le rendu, on se rapproche de la qualité de La Planète Des Singes. De plus, l’aspect visuel de chaque licence est respecté et agrémente tout le long d’une multitude d’univers. Les combats psychédéliques de Doctor Strange s’associent avec l’éventail des  technologies d’Iron Man par exemple. Enfin, le détail des scènes est époustouflant, car filmé entièrement en IMAX.

Image du film Avengers : Infinity War

IV – Une recette renouvelée :

Le gros point positif est ce que tout le monde espérait : Marvel ne s’est pas reposé sur ses lauriers. Leur Guerre de l’Infini bouscule les codes auxquels on finissait par être habitué, voire lassé. On est loin du schéma déjà-vu. Chaque bataille est bien amorcée, les différents groupes de héros sont en galère. Aussi, les styles de combats sont remis à neuf ou certains ont fait leur apparition. Une bonne dose de spectacle qu’on ne voudrait pas voir se finir.

Image du film Avengers : Infinity War

V – Le plus long film Marvel :

2h36, c’est le temps que nécessite ce premier chapitre à se raconter. Et comme il y a beaucoup de monde, il faut condenser tout ça. C’est très bien fait, le montage est suffisamment bien découpé pour qu’on s’accroche. Un rythme même inhabituel. Comme on est censé avoir vu la présentation de chaque héro dans leur film respectif, on gagne du temps. C’était une très bonne idée de faire dans ce sens-là. Encore une fois, ceux qui débarquent que maintenant auront du mal à accrocher.

Image du film Avengers : Infinity War

VI – Une suite avec une énorme pression :

On ne va pas vous le cacher, c’était prévu comme ça : cette guerre est en deux parties. Mais, sans spoiler, au vu de la fin, le deuxième volet va devoir faire fort pour arriver à au moins égaler celui-ci. Marvel est-il capable de faire mouche deux fois de suite ?

Image du film Avengers : Infinity War

► Conclusion

En résumé, nous attendions beaucoup de cet opus, qui s’est avéré respectueux de la hype. Marvel, les frères Russo et Kevin Feige ont réussi à nous surprendre, se renouveler et rattraper les sorties ratées. Warner et sa Justice League peuvent flipper comme il faut.

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *