En 2015, Jurassic World avait battu des records d’audience en salles et avait marqué le retour des dinosaures au cinéma. L’appréciation du film était en revanche plus mitigée. Reste à voir ce que sa suite, Jurassic World 2, vaut. Ce nouveau volet est sous-titrée Fallen Kingdom (comme un air de Monde Perdu), mais de quoi ça parle ?

Le parc Jurassic World n’étant plus, les dinosaures vivent d’amour et de chair fraiche. Mais un méchant volcan s’est réveillé et est sur le point de faire exploser l’île, les créatures créées génétiquement avec. Sur le continent, les humains sont tiraillés entre les sauver en évacuant quelques espèces ou de les laisser se ré-éteindre « naturellement » Un groupe de scientifiques est engagé pour la première option. Mais le sauvetage ne se passe pas exactement comme prévu

C’est comme une sensation de sauvetage de la licence. Et c’est plutôt raté.

Voici 3 raisons de perdre foi en Universal avec son film Jurassic World : Fallen Kingdom 

Image du film de science fiction Jurassic World : Fallen Kingdom

I – Des personnages transparents :

Les deux protagonistes Claire et Owen, joués respectivement par Bryce Dallas Howard et Chris Pratt (qu’on a pu voir dernièrement dans l’excellent Avengers : Infinity War), sont creux. Ils ont été plutôt développés dans le premier volet. Dans cette suite, eux comme tous les autres, sont tout juste fonctionnels. On ne s’attache à personne. On retrouve quasiment les mêmes personnages-type qu’on a déjà vu partout, sans grande conviction. Certains sont mêmes tellement clichés, qu’on remarque dès leur première apparition qu’ils ne sont là que pour faire vendre.

Image du film de science fiction Jurassic World : Fallen Kingdom

II – Une narration peu efficace :

Une fois passé le premier tiers, l’histoire part en sucette et devient beaucoup moins intéressante. Ce qui est dommage, car Jurassic World : Fallen Kingdom  passe par plusieurs thèmes qui auraient pu être beaucoup mieux traités. Au lieu de ça, on se tape des scènes ou des plans totalement inutiles, ne faisant pas avancer l’histoire. Les mises en scène qui sont censées créer des émotions ne prennent pas, c’est bâclé ou alors trop mis en scène justement. De plus, les caméos et twists sont ennuyeux, voir risibles.

Image du film de science fiction Jurassic World : Fallen Kingdom

III – Une licence qui s’essouffle déjà :

On est qu’au deuxième volet du reboot/suite de Jurassic Park et c’est déjà lassant. Jurassic World : Fallen Kingdom peine à innover. La saga reste sur ces acquis. Elle préfère plaire et se rentabiliser, plutôt que de trouver de nouvelles façons de raconter comment des dinosaures créés par l’Humain peuvent évoluer. En espérant que le troisième épisode soit plus original (au vu de la dernière scène), même si ça semble mal parti. On peut toujours se rattraper sur l’Exposition à La Cité du Cinéma.

Image du film de science fiction Jurassic World : Fallen Kingdom

► Conclusion :
En résumé,
Jurassic World : Fallen Kingdom a les mêmes problèmes qu’une partie des sagas à effets spéciaux. Les scénaristes ne savent plus quoi raconter, car au lieu de trouver de meilleures histoires, ils restent dans du réchauffé sans personnalité. Ils perdent ainsi l’essence-même de l’originalité de leurs débuts pourtant si prometteurs.

Cheeky

Cheeky

Fondateur et Rédacteur en chef du blog de Cheeky.
Passionné par l'animation et la science fiction depuis l'enfance, je cherche à inspirer les gens avec des découvertes cinématographiques et artistiques venant de tous les horizons.
Le reste du temps, je suis chef de projet dans le monde du dessin animée le jour et réalisateur de clip vidéo la nuit ;)

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *