Durant le festival d’Annecy 2018, j’ai eu la chance d’aller à plusieurs Work in Progress (projets de long-métrages d’animation en cours de fabrication). Dans cet article, je vais vous parler de celui de Penguin Highway qui est celui qui m’a le plus marqué.

Les intervenants avaient l’air très heureux de participer au Festival. L’équipe est jeune et très enthousiaste. Je pense que c’est un bon présage pour le film et j’ai très hâte de le voir au cinéma au printemps 2019.

Voici la bande annonce :

 

Et quelques uns des travaux du réalisateur :

Penguin Highway est le premier long métrage d’Hiroyasu Ishida. L’histoire est tirée d’un roman de Tomihiko Morimi très populaire au Japon.

Pour sa première Hiroyasu Ishida a choisi de faire une adaptation plutôt qu’une œuvre originale car il pensait ne pas avoir assez d’expériences. Il s’est posé beaucoup de questions afin de bien choisir l’œuvre à adapter. Il a fini par sélectionner cette œuvre pour trois raisons :

               –          Le regard du personnage principal qui est extrêmement pure.

               –          Le héros est très attiré par une jeune fille plus âgée, qui l’inspire.

               –          La description de la vie quotidienne mélangée à la science-fiction.

Le réalisateur était très touchant par son humilité.  Il était presque gêné les compliments qu’on lui faisait et on sentait à chacune de ses réponses qu’il prenait un grand soin pour répondre.

Il a beaucoup de respect pour ses maîtres même s’il sait que certains ne sont pas d’accords avec les nouvelles méthodes de travail d’aujourd’hui. Par exemple, l’insertion de la 3D pour des films qui se veulent à la base entièrement 2D. Sa plus grande difficulté lors de la confection du film a été sa relation avec les personnes très expérimentées : parfois il n’osait pas leur demander de faire des retouches et il se faisait réprimander lorsqu’il faisait des erreurs.

Par rapport à ses anciens court-métrages, le film a des couleurs plus proches de la réalité et plus atténuées. Cependant, il a choisi d’accentuer les noirs et de mettre en avant les couleurs bleu et blanc pour rappeler la banquise, l’habitat naturel des pingouins. Il s’était d’ailleurs habillé en bleu et blanc pour l’occasion.

Lors de la présentation, on nous a notamment montré une partie de la scène de la parade des pingouins. Le réalisateur a précisé qu’il avait fait cette scène non pas par soucis de scénario mais pour pouvoir utiliser les différentes techniques d’animation. Il souhaitait proposer au spectateur une séquence d’animation graphique et dynamique un peu comme son court métrage Miyazaki Tribute . J’avoue que j’ai adoré le peu que j’ai vu, elle est très dynamique et amusante. On sentait dans la salle que les gens en voulaient davantage.

Passons maintenant au rôle très important que joue le chara designer Yojiro Arai dans cette production. Sur le film, il est en effet plus qu’un chara designer puisqu’il a travaillé sur le storyboard et les poses clés de l’animatique. On pourrait dire qu’il est l’homme de confiance d’Ishida. Il semble plus posé que le réalisateur et j’ai trouvé que le duo allait bien ensemble. Ils se sont d’ailleurs rencontrés bien avant de faire le film sur un site pour graphistes très populaire au Japon (un peu comme Artstation ici). A l’époque, ils avaient tous les deux tenté de rentrer au Studio Ghibli. Finalement, ils avaient tous les deux étaient pris mais Ichida a choisi de prendre un autre chemin.

Yojiro Arai en marron, Hiroyasu Ishida en bleu et blanc

Pour conclure sur ce WIP de Penguin Highway, je pense que le film va être très réussi et j’espère qu’il va bien marcher au cinéma. Cette jeune équipe est très prometteuse et j’attend de voir comment leur carrière va évoluer mais c’est très bien parti, espérons qu’il nous fasse rêver et nous émerveille encore longtemps.

Pour retrouver l’ensemble de nos 8 articles spéciales Annecy 2018, ça se passe ici : Festival d’Annecy 2018

Charline

Charline

Passionnée par les récits en tout genre, je pense que chaque image, chaque dessin, chaque projet nous propose une version de l’Histoire vu par son créateur. Dans mes interviews j’essaierai de vous les raconter.
Sinon dans la vie de tous les jours, Je suis infographiste 3D, travaillant principalement dans l’univers de la publicité.

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez un e-mail à chaque mise à jour du blog de Cheeky ! (3 à 4 mails par mois, pas plus)

C'est gratuit, sans engagement et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

On soutient le Marimo Mag et vous ?

La 17ème Fête du Cinéma d’Animation du 1er au 31 Octobre 2018

La Fête du Cinéma d'animation 2018 - du 1er au 31 octobre 2018

Mon Premier Festival du 24 au 29 octobre 2018

Affiche de l'évenement Mon Premier Festival 2018