Certains pensaient que KIN était une énième adaptation de roman pour ados … Je vais vous rassurer, ce n’est pas du tout le cas. Il s’agit en effet de l’adaptation du court-métrage BAG MAN, que Josh & Jonathan Baker ont également réalisé en 2014.

KIN reprend donc le concept original d’un court métrage datant d’il y a 4 ans, mais de quoi ça parle ?

Un jeune garçon, prénommé Elijah, découvre dans un entrepôt abandonné, une arme futuriste. Cependant, de mystérieux soldats, voulant récupérer leur bien, le traquent. En plus, il est déjà en cavale avec son grand frère. Car en effet, un criminel recherche ce dernier. Ce fusil high-tech pourrait bien les aider dans leurs galères…

La bande-annonce était déjà bien vendeuse. Le film respecte totalement le spectateur.

Voici 3 raisons d’aller découvrir KIN: Le Commencement 

Affiche du film KIN - Le Commencement

I – Le Motion Design mis en avant :

L’aspect graphique de KIN est de très haute qualité. On est dans l’ambiance dès le début avec les lettrages des crédits animés de façon un peu glitchée. Ensuite, le Head Up Display (HUD) de l’arme est très futuriste et en 3D. L’interface est riche, c’est un plaisir pour les yeux. Ces effets sont très ponctuels. Cela change par rapport aux grosses productions qui mettent des écrans de partout, avec des interfaces dans tous les sens. Ici, les couleurs contrastent beaucoup avec l’aspect sombre et désaturé de la réalité, c’est pertinent.

Image du film KIN - Le Commencement

II – Des relations complexes entre les personnages :

La relation entre les deux frères est bien pensée :  pas des plus profondes sans être trop superficielle. On apprend petit à petit dans quelles conditions ils ont grandi, ce qu’ils connaissent l’un de l’autre. Le père aussi a une présence imprégnée de dureté. Son comportement envers ses fils est justifiée par le background que l’on découvre. On s’attache aux protagonistes, en les suivant dans leur vie efficacement mouvementée.

Image du film KIN - Le Commencement

III – Une réalisation accompagnant une histoire originale :

En plus du graphisme et du lien familial, l’histoire sort des sentiers battus. Elle mélange différents styles qui lui permettent de présenter des points de vues multiples. Déjà, la partie SF est très bien dosée, on ne la voit que vers la fin vraiment s’exprimer. Pour le reste, c’est plutôt un drame/thriller et une pointe de road-movie, dirigés par des images contemplatives et des plans travaillés. L’arme du futur est surtout là pour renforcer la personnalité du jeune héros, pour relier les parcours évolutifs de chacun. La conclusion, qui amène vers des potentielles suites, n’est même pas bâclée. C’est très bien amené, sans trop en dévoiler, ni nous sortir du film.

Image du film KIN - Le Commencement

► Conclusion

En résumé, KIN est la bonne surprise de la rentrée car elle cumule des réussites dans la réalisation, le visuel et les personnages. Le matériel original (BAG MAN) est respecté et très bien complété. Il me tarde de voir la suite, en espérant qu’elle soit du même niveau, qu’elle ne se laisse pas avoir par la facilité de la grosse production.

Découvrez en bonus BAG MAN, le court-métrage réalisé par Josh & Jonathan Baker, à l’origine de KIN – Le Commencement ! Si d’ailleurs leur noms vous dit quelque chose, c’est parce que Cheeky vous les présentait en 2012 avec leur court métrage Little Kaiju .

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez un e-mail à chaque mise à jour du blog de Cheeky ! (3 à 4 mails par mois, pas plus)

C'est gratuit, sans engagement et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

On soutient le Marimo Mag et vous ?

La 17ème Fête du Cinéma d’Animation du 1er au 31 Octobre 2018

La Fête du Cinéma d'animation 2018 - du 1er au 31 octobre 2018

Mon Premier Festival du 24 au 29 octobre 2018

Affiche de l'évenement Mon Premier Festival 2018