Supermoine Holypop est la suite de Supermoine, un court métrage farfelu réalisé en 2006 par Supamonks Studio et ayant connu à l’époque un très fort succès (plusieurs millions de vues).

Attendu par de nombreux fans, ce nouvel épisode risque de rencontrer lui aussi le même triomphe grâce à une réalisation dynamique et un très joli rendu.

En bonus: la court métrage Supermoine (2006)

Image du court métrage SUPERMOINE HOLYPOP Image du court métrage SUPERMOINE HOLYPOP Image du court métrage SUPERMOINE HOLYPOP

Supermoine Holypop

Ces moines là ont le sang très chaud et vous le prouvent dans une vidéo déjantée


Studio:
 Supamonks Studio
Nationalité: Français
Année de production: 2014
Synopsis: La légende raconte que dans la région du Bugey se trouve une mystérieuse abbaye. Maintes fois assaillie par des hordes de guerriers sanguinaires, elle ne fut pourtant jamais conquise. Ses irréductibles moines semblent ne rien craindre, ils fabriquent une boisson dont la recette est encore aujourd’hui gardée secrète…
Durée: 2 minutes 21 secondes

Cheeky

Cheeky

Fondateur et Rédacteur en chef du blog de Cheeky.
Passionné par l'animation et la science fiction depuis l'enfance, je cherche à inspirer les gens avec mes meilleurs découvertes cinématographiques et artistiques. De tous les horizons, de tous les créateurs et de tous les styles ;)

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 203 autres abonné·es.

  • - Seulement 2 à 3 mails par mois
  • - C'est gratuit
  • - Et sans engagement : Vous pouvez vous désabonner à tout moment en un clic
  • - En cadeau : Accès à notre groupe privé sur Facebook !
    L'objectif de ce groupe est d'offrir à tous les membres de la communauté la possibilité d'informer, d'échanger, de partager et de s'entraider dans l'univers du cinéma d'animation et de science fiction.

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.