La Grande Aventure Lego 2 : une suite à la hauteur ?

Les Lego reviennent au cinéma ! À la barre, toujours Phil Lord et Christopher Miller (La Grande Aventure Lego) pour l’écriture, mais Mike Mitchell (Les Trolls) à la réalisation. Tout le monde se demandait ce que la suite pouvait raconter et si cela avait un intérêt… 

Et en effet, La Grande Aventure Lego 2, ça parle de quoi ?

Les habitants de Bricksburg font face à une nouvelle menace. Lucy, Batman et les autres sont capturés et emmenés dans les confins de l’espace. Emmet va devoir alors prendre son courage à deux mains et partir les sauver, pour rétablir la paix dans l’univers.

Il était compliqué de faire une suite à leur première aventure, vis-à-vis du twist de fin surprenant et intelligent. Ce n’est pas catastrophique, mais les auteurs ont conscience que ça n’est pas aussi super-génial.

Voici 3 raisons qui font que La Grande Aventure Lego 2 n’est pas à la hauteur de la première

I -Clairement pas pour les néophytes

C’est très difficile de regarder ce second volet sans avoir vu le précédent. Pire : il vous gâcherait la surprise de la fin du premier film ! De plus, les personnages secondaires n’ont plus qu’une place fonctionnelle et ils sont bien moins mis en avant. Enfin, des clins d’œil à l’aventure précédente ne marchent pas sans connaissance de cette dernière. Tandis que d’autres clins d’œil, ne marchent qu’en V.O. 

II – L’inévitable manque de surprise

Le film est très drôle, cependant moins rafraîchissant que ce que l’on attendait. Maintenant que l’humour « Lego » est instauré, les blagues entrent dans une routine. Certaines semblent même remplir les creux de narration. Elles sont placées rapidement, elles s’enchaînent. Même les références geek sont parfois balancées sans grande raison ou forcées, comme certaines chansons entraînantes. 

III – L’animation au même stade

Le studio Animal Logic est rodé au niveau des films Lego. Il entre lui aussi dans une routine et on le ressent dans le film. Ils ont mis le paquet pour le personnage de la Reine aux Mille Visages, mais pour le reste, rien d’innovant. J’ai d’ailleurs remarqué que certaines animations de personnages étaient en full-frame (fluide, à 25 images par seconde) alors que la majorité est en faux stop-motion. Et je n’ai pas trouvé de lien avec ce que l’image racontait. Ça faisait plus penser à un bug qu’une réelle intention.

Conclusion

Lego 2 n’est pas un mauvais film, loin de là. L’humour décalé est toujours présent, les rendus sont soignés et le fond explore de nouveaux messages progressistes et touchants. C’est juste que, globalement (et contrairement à d’autres, comme récemment Ralph 2.0), ça stagne par rapport à l’énorme surprise du premier volet, du coup les défauts ressortent plus.

Vous aimerez aussi

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez un e-mail à chaque mise à jour du blog de Cheeky !

  • - Seulement 2 mails par mois
  • - C'est gratuit
  • - Et sans engagement : Vous pouvez vous désabonner à tout moment en un clique