Godzilla II – Le Roi des Monstres : Le nouvel univers de Warner s’essouffle-t-il déjà ? 

Rebooté en 2014, Godzilla était le départ d’un nouvel univers partagé (plusieurs films pouvant être liés), avec pour protagonistes les plus grosses créatures du cinéma. Après une histoire centrée à Skull Island sur King Kong, en 2017, Warner revient sur le lézard japonais. Michael Dougherty réalise cette suite directe au film de Gareth Edwards. Et cette fois, ils ne se contentent pas d’une seule créature …

Alors Godzilla II, ça parle de quoi ?

L’entreprise militaro-scientifique Monarch a découvert de nouvelles gigantesques créatures, nommées Titans, un peu partout sur le globe. Cependant parmi elles, une hydre à 3 têtes baptisée Gidorah est une ancienne adversaire au roi Godzilla. La bataille du trône va être titanesque et le sort de l’Humanité en dépend…

Godzilla et Kong : Skull Island n’étaient pas vraiment à la hauteur au niveau du scénario. Néanmoins, ils avaient le mérite de se rattraper sur la réalisation. Dans ce volet, on en apprend un peu plus sur Monarch ainsi que sur les créatures, mais le reste est passé complètement à côté.

Voici 3 raisons pour lesquelles Godzilla II : Le Roi des Monstres plombe le « MonsterVerse » :

Une histoire mal maîtrisée

Cette suite, accentuant l’appartenance à un univers riche en détails et en sous-intrigues, est respectueuse des fans de la première heure. En effet, elle place beaucoup d’éléments qui parleront aux connaisseurs et qui seront potentiellement réutilisés plus tard. Dommage que le scénario très confus englue la matière intéressante. C’est bourré de faux-problèmes, de deus-ex (des résolutions imprévisibles de situations tendues) et parfois même de non-sens. Les personnages prennent des décisions dramatiques mais déraisonnables, ce qui rend l’ambiance pathétique et peu crédible. 

Des personnages inexistants

Les personnages sont sous-exploités, tout comme les acteurs. La tête d’affiche Millie Bobby Brown (une partie du succès de la série Stranger Things) débarque dans son premier long-métrage. Et il ne se passe rien. Elle n’a qu’une seule expression, ce qui rend l’héroïne figée, inutile. De même, le grand méchant joué par l’inimitable Charles Dance (imposant roi Lannister dans Game Of Thrones) est d’une transparence aberrante. On ne sent pas son véritable impact dans l’histoire, tout comme avec la plupart des individus du film. Cela n’a pas de sens puisque la narration est du point de vue des humains et que le côté des bêtes ne nous gâte pas non plus 

Où est passé l’ingrédient principal ?

Enfin, la sensation de gigantisme, élément plutôt essentiel dans ce « MonsterVerse« , est quasiment absente dans ce film. Dans celui de Gareth Edwards, beaucoup de scènes et de plans montraient le rapport d’échelle entre les humains et les créatures. De même, Kong montrait grandement les combats. Ici, les batailles font rage sans arriver à nous rendre compte des tailles, du poids et de la puissance d’attaque des monstres. Malgré un plus grand nombre de Titans, les scènes d’actions sont d’une banalité affligeante, alors qu’il y avait de quoi mettre en scène une originalité spectaculaire.

Conclusion

Warner Bros. a déjà flingué son univers partagé le plus connu (le DCEU qui exploite les licences des comics DC) en essayant d’égaler son équivalent chez Disney/Marvel. Il semble bien parti pour galérer aussi sur celui des Titans, malgré tout de même des petits points positifs. Quelques plans cools, un design bad ass réussi du lézard et une fin qui répond enfin aux attentes de spectacle, ne suffisent pas à maintenir l’originalité entamée dans les deux films précédents. Attendons quand même de voir la suite, car il me tarde toujours de voir Godzilla se battre contre (ou avec ?) King Kong…

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez un e-mail à chaque mise à jour du blog de Cheeky !

  • - Seulement 2 mails par mois
  • - C'est gratuit
  • - Et sans engagement : Vous pouvez vous désabonner à tout moment en un clic

Les Indispensables