Spécial Annecy 2019 : 3 projets WIP à suivre de très près

Le festival d’Annecy, c’est aussi l’occasion d’assister aux WIP (Work In Progress). Comprenez ici des séances de présentation, qui nous permettent de découvrir des projets encore en production. Comme pour les séances de cinéma, il y a aussi bien du bon que du moins bon. Mais heureusement pour vous, j’ai sélectionné 3 projets particulièrement intéressants, qui nous ont marqué cette année à Annecy !

Vanille 

Image du film d'animation Vanille

Vanille est une petite fille métisse, qui vit avec son papa breton à Paris. Elle déteste ses cheveux crépus, et fait tout pour modifier leur apparence chaque matin. Un jour, son père l’envoie en vacances chez sa tante guadeloupéenne Frédérique, afin de découvrir ses origines maternelles. Le soir, un monstre local appelé le Soukounian vole les cheveux de tout le village, sauf ceux de Vanille et Frédérique. Notre petite héroïne devra apprendre à accepter ses cheveux, sa nature et sa culture, pour sauver le village.

Vanille est un film court de 26 minutes produit par les studios Folimage. Première réalisation de Guillaume Lorin, qui a notamment travaillé sur Tante Hilda, ainsi que plusieurs séries et courts métrage. Outre le pari de mettre son pays natal et sa culture au premier plan, la particularité du film réside dans leur souhait de mélanger des décors réels, filmés en Guadeloupe, avec l’animation manuelle. Le rendu est bluffant. Je ne suis pas fan du style des dessins, mais l’équipe passionnée par le sujet, et le visuel novateur m’ont convaincue de m’intéresser à ce projet. Ajouté à cela un message fort qui me tiens à cœur : s’accepter tel qu’on est, avec ses origines et sa culture. Une petite perle en devenir, qu’on a hâte de retrouver prochainement sur nos écrans de télévision

Klaus

Image du film d'animation Klaus

Jesper est fils de postier en chef. Il a toujours vécu dans le luxe, une cuillère en argent dans la bouche, et préfère profiter de ses avantages, plutôt que de travailler dur pour gagner sa vie. Lorsqu’il est renvoyé de l’académie de postier où il est parti étudier, son père l’envoie 1 an dans une petite ville perdue, pour s’occuper du courrier. Le défi est le suivant : soit il arrive à faire le travail de postier dans le village, soit le cordon est coupé et il n’aura plus d’argent ou de privilèges venant de sa famille pour subvenir à ses besoins. 

Le pari fou de Sergio Pablos était de réaliser un film en animation traditionnelle, dans un monde dominé par la 3D. Il n’a jamais abandonné l’idée, malgré les critiques et refus de nombreux studios, et le rendu est époustouflant. Leur souhait était de garder cette touche si particulière de peinture des concept art pour le rendu final, et c’est réussi. Le travail du volume donne une impression incroyable de 3D, le jeu de lumière est extrêmement réaliste. Le résultat est splendide, et nous transporte dans un monde presque féerique, tout droit sorti d’un conte pour enfant. Pour vous donner un ordre d’idée du travail titanesque exécuté, 1 semaine de labeur permet de produire 5 secondes d’animation. Beaucoup de personnes annonçaient la mort de la 2D, et étaient sceptiques quand à la réalisation et le succès du projet, mais je pense qu’ils vont s’en mordre les doigts. Le rendu est à la hauteur de nos attentes, il arrive même à les surpasser. Je vous conseille vivement de rester à l’affut de votre compte Netflix, pour ne pas rater sa sortie !

Culottées 

Image de la série d'animation Culottées

Culottées, c’est une BD de Pénélope Bagieux qui parle de ces femmes qui ont marqué ou qui marquent encore l’histoire, dans le monde entier. Des biographies féministes sans tomber dans l’excès, qui nous touchent et nous rappelle les combats menés par les femmes depuis des années, qui peuvent nous sembler banal maintenant. Charlotte Cambon et Phuong Mai Nguyen ont décidé de l’adapter en série d’épisodes de 3min30. En étroite collaboration avec l’auteure, l’équipe a su créer des animations colorées et dynamiques, tout en gardant le style particulier des livres

Étant fan de la BD, j’étais curieuse de voir l’adaptation télévisée. Une production 100% française basée à Angoulême, une équipe majoritairement féminine, et un résultat largement à la hauteur de nos attentes. L’animation 2D entièrement réalisée sur Flash est propre et dynamique. Le choix du format court permet de garder l’attention du spectateur, sans le perdre dans de longs monologues incessants. Les deux réalisatrices sortent de l’école des Gobelins, et on retrouve bien la patte de l’école, que ce soit dans la fluidité de l’animation, que dans le style des personnages. À noter également que les scènes de violence sont habilement réfléchies pour ne pas heurter la sensibilité des plus jeunes, sans pour autant les passer à la trappe car elles sont souvent importantes dans l’histoire. Colorée et pétillante, la série apporte une nouvelle dimension à la BD. Plus un complément qu’une substitution, l’un donne envie de découvrir l’autre. 

Prévue sur nos écrans d’ici la fin de l’année, vous pourrez la découvrir aux heures de grande écoute sur France 5, ou en replay sur le site de France Télévision. Je vous conseille vivement d’aller découvrir les BD si ce n’est pas déjà fait, et de surveiller la date de projection !

Princesse BN

Princesse BN

Infographiste free-lance, princesse et licorne à mi-temps. Depuis toute petite, mon rêve est de faire sourire les gens et leur apporter du bonheur. J’ai trouvé cela dans les films, principalement d’animation et fantastiques. Lorsque je ne suis pas devant un écran, c’est pour passer du temps avec mes chats, ou mon cheval.
J’ai rejoins le Blog de Cheeky pour partager mes expériences, ma passion pour l’écriture et le cinéma. Si j’arrive également à vous mettre des étoiles dans les yeux et vous faire rêver, c’est un bonus non négligeable pour moi !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez un e-mail à chaque mise à jour du blog de Cheeky !

  • - Seulement 2 mails par mois
  • - C'est gratuit
  • - Et sans engagement : Vous pouvez vous désabonner à tout moment en un clic

Les Indispensables