La Famille Addams : la bonne surprise de cette fin d’année !

Conrad Vernon et Greg Tiernan, les créateurs du politiquement incorrect Sausage Party, s’attaquent à une licence mythique des mordus de macabre : La Famille Addams. Le retour de la famille la plus morbide du cinéma se fait sous forme de film d’animation 3D. Compliqué quand Hôtel Transylvanie occupe déjà une grande place de ce côté-là ?

 

Ça parle de quoi La Famille Addams ?

La présentatrice Margaux Needler fait tout pour que les habitants d’Assimilation soient le plus heureux possible. Grâce à son émission de déco’, elle peut imposer ses couleurs flashy et sa bienveillance. Jusqu’au jour où, la Famille Addams, fascinée par la mort et le sordide, s’installe dans le vieux manoir de la ville, à la vue de tous. Margaux ne va pas laisser cette famille lugubre assombrir ses plans…

Cela aurait pu être une production rapide, juste histoire de renouveler la licence. Et pourtant, cette aventure n’est pas aussi mainstream que l’on peut s’imaginer.

Voici 3 raisons qui font de La Famille Addams une bonne surprise de fin d’année :

Un univers remis au goût du jour

Aux premiers abords, le design des personnages peut en effrayer plus d’un. Pourtant, si l’on regarde bien l’historique de la franchise, on retrouve le même dans les bandes dessinées. J’apprécie donc cette volonté de garder du matériel original, plutôt que de vouloir se le réapproprier, au risque de perdre les fans. Ajouter à cela la technologie moderne pour apporter des simulations et de l’animation archi propre et vous avez un joli film. Pour ma part, je ne connais pas grand-chose de la famille Addams. Pourtant, je n’ai pas été gêné par les références discrètes dispersées. Au contraire, j’ai même envie de le revoir pour découvrir tous les easter eggs trouvables. Même si l’on a adoré la famille Dracula de chez Sony, sachez que la famille Addams arrive à se démarquer. 

Un humour sordide hilarant

La force de ce film d’animation réside dans l’humour décalé qui parle majoritairement de la mort. Ce qui d’ailleurs oriente le film vers un public un peu plus mature, disons ado minimum. En effet, beaucoup de vannes ne fonctionnent qu’en ayant du recul. Tout se joue dans le décalage de mœurs entre le spectateur et cette famille. On met à l’épreuve la morale, telle que nous la connaissons. Donc pour en rire, il vaut mieux l’avoir assimilée et donc le très jeune public ne pourra pas trop comprendre. Si vous tenez absolument à ramener votre enfant, il pourra peut-être se raccrocher à l’humour absurde et efficace. Dans le détail, plein de petits gags déjantés viennent rythmer l’histoire, qui ne nécessitent pas forcément de connaissances, ni dans la licence, ni dans l’humour. 

Un regard pertinent sur l’actualité

Les nouveaux films d’animation ont tendance à trop vouloir s’ancrer dans notre époque. Ils vont mettre à outrance des références à notre société, souvent sans réel fondement. Et c’est dommage, car le film ne peut que vieillir trop vite. Ici, on a la justesse de placer peu de références sur notre époque. Les seuls sujets traités le sont donc à fond et permettent de prendre du recul sur quelques aspects. Aspects qui peuvent toucher plusieurs générations, car il y a là un savoureux mélange entre modernité et universalité. Pour le coup, les ados seront les premières cibles et peuvent être éduqués à travers quelques thèmes qui les concernent. Vis-à-vis notamment de leur relation avec la technologie et de la famille.

Conclusion

On aurait pu s’attendre à un bête film d’animation mainstream à plus petit budget qu’un studio triple A (bien qu’il s’agissent d’une distribution Universal, les mêmes qui possèdent Illumination). Pourtant, La Famille Addams réussit à faire rire et réfléchir. Comme quoi, ressortir une licence de vieux fans peut faire mouche quand on sait s’y prendre et surtout l’apprécier. Par contre, privilégiez la VO.

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 494 autres abonné·es.

  • - Seulement 4 à 5 mails par mois
  • - C'est gratuit
  • - Et sans engagement : Vous pouvez vous désabonner à tout moment en un clic
  • - En cadeau : Accès à notre groupe privé sur Facebook !
    L'objectif de ce groupe est d'offrir à tous les membres de la communauté la possibilité d'informer, d'échanger, de partager et de s'entraider dans l'univers du cinéma d'animation et de science fiction.

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.