Petit Vampire : un film d’animation seulement pour les enfants ?

Travaillant dans le même groupe que la Joann Sfar’s Magical Society, nous avons eu la chance d’avoir été invité à une projection privée de Petit Vampire. Le réalisateur Joann Sfar (Le Chat du Rabin) a voulu adapter sa propre bande dessinée éponyme en film d’animation français. Il aura fallu 7 ans de travail acharné, pour que le petit garçon immortel débarque au cinéma. Est-ce que le pari est réussi ? 

Tout d’abord, ça parle de quoi Petit Vampire ?

Cela fait 300 ans que Petit Vampire a 10 ans. Sur ordre de ses parents, il doit rester cloîtré dans le manoir familial. Mais le petit monstre rêve d’aller à l’école, pour apprendre pleins de choses et surtout se faire des copains. C’est alors qu’il va faire la rencontre de Michel, un petit humain élevé par ses grands-parents…

Aux premiers abords, Petit Vampire peut sembler s’adresser uniquement au très jeune public. Pourtant, tout le monde peut y trouver son compte.

Voici 3 raisons qui font de Petit Vampire un film d’animation bien plus grand public qu’il n’y parait :

Mignon mais pas que

Les personnages se caractérisent avec des designs mignons, mais seulement quand c’est nécessaire. En effet, on distingue les enfants d’un côté et les adultes de l’autre, ceci apportant ainsi de la variété visuelle. De plus, certains monstres peuvent facilement effrayer les plus jeunes.

Ce long-métrage 2D, a été en grande partie fabriqué en France. Ce qui lui permet de s’offrir une animation très léchée. Elle évolue dans des décors magnifiques, très détaillés. 

Un audio réaliste pertinent

On suit majoritairement les aventures de monstres plutôt jeunes. Cela n’empêche pas de les vivre sur des musiques très épiques, qui donnent une bonne sensation d’aventure. Le compositeur Olivier Daviaud a d’ailleurs déjà collaboré avec Joann Sfar sur Le Chat du Rabbin et Gainsbourg. Il travaille donc aussi bien pour du live que pour de l’animation.

De même que le doublage français, par un casting prestigieux, ne s’oriente pas forcément à un jeune public. Vous retrouverez notamment Jean-Paul Rouve, Camille Cottin ou encore Alex LutzTrès propres, les dialogues sonnent volontairement normaux, on ne les a pas forcément simplifiés. L’acting adopté dans cette intrigue correspond plutôt à un film plus grand public. 

Des thèmes sensibles ouvertement abordés

Sous les traits amusants et colorés des images se cachent des sujets plutôt sérieux, voire sensibles. Tout commence avec l’importance d’aller à l’école pour apprendre. Un sujet original, car on l’on ne voit pas tant que ça dans le paysage de l’animation.

Ensuite, les péripéties montrent l’importance d’être bien entouré, que ce soit de sa famille ou de ses amis. On ressent bien les liens qui unissent les protagonistes.

Enfin, le personnage de Michel permet d’aborder sans complexe le thème de l’orphelin. Il raconte comment ce n’est pas une fatalité, et permettre à certains et certaines de s’identifier plus facilement.

Conclusion

Petit Vampire a donc réussi son pari, après tant d’années de développement. Grâce à sa faculté de s’adresser à une plus large audience qu’il n’y paraît. Ainsi, les jeunes, comme les moins jeunes spectateurs, pourront apprécier à différents niveaux de lecture cette aventure épique. C’est dans cette démarche d’ailleurs qu’il aurait été plus intéressant d’y montrer une image moins clichée de la femme.
En tout cas, la nouvelle société de production de Joann Sfar a de l’avenir devant elle. Elle pourra apporter beaucoup d’originalité. Le cinéma français d’animation semble donc bien se porter, comme nous l’avait aussi prouvé J’ai Perdu Mon Corps.

Pandoxyd

Pandoxyd

Motion designer sur Paris, je passe pas mal de temps dans les salles de cinémas, toujours à l'affût de découvrir les nouvelles sorties. J'apprécie beaucoup la Science-fiction, le fantastique et le film d'animation. J'ai donc rejoint le crew de Cheeky pour apporter mon œil de cinéphile !

Voir tous ses articles

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 203 autres abonné·es.

  • - Seulement 2 à 3 mails par mois
  • - C'est gratuit
  • - Et sans engagement : Vous pouvez vous désabonner à tout moment en un clic
  • - En cadeau : Accès à notre groupe privé sur Facebook !
    L'objectif de ce groupe est d'offrir à tous les membres de la communauté la possibilité d'informer, d'échanger, de partager et de s'entraider dans l'univers du cinéma d'animation et de science fiction.

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible.